L'affichage de votre site ici à partir de 0.56 euros Logos couleur pour ton portable !

06 avril 2006

Mon histoire...

C'est Noël, BRAD s'appel pas encore BRAD. Il a 9 ans. Un beau cadeau lui a était offert par ses parents : Un radio cassette enregistreur. Très vite, il découvre qu'il est possible de faire des montages et d'enregistrer sa voix. Il crée avec son petit frère et sa cousine ses premières vrai-fausses émissions radio (ça y est, il a chopé le virus).

A 12 ans, c'est les années CiBi. Il crée ses premières émissions en faisant une porteuse... les CiBistes n'apprécient guère. C'est alors qu'il décide de démonter sa CiBi afin de voir s'il y a moyen de transformer la fréquence en FM pour pouvoir faire une radio pirate. Echec total, la CiBi passe à la poubelle.Sur son petit vélo, il passe régulièrement devant NRJ et SKYROCK Montluçon. Mais il n'ose pas entrer.

Un beau jour de 1995, en sortant du lycée. Il se branche par hasard sur la fréquence 92.3 fm. Une radio dont il avait déjà entendu parler : RJFM. Au moment même où il branche sa radio, il entend la voix du destin : "Voilà mon ami X m'a quitté je me retrouve tout seul pour animer cette émission. Si vous êtes attiré par la radio, je suis à la recherche d'un co-animateur. Veuillez contacter RJFM au 04.70.**.**.**." Ca ne peut-être une coïncidence. C'est vraiment la voix du destin. Je file à la première cabine téléphonique (pas de portable à l'époque et téléphone fixe interdit par mes parents). J'appel mais personne au bout du fil. Tristesse, pas grave je retente demain.

Au lycée, intercours du matin, je fonce à la cabine téléphonique. Super ! On me répond : "Ok, je vais en parler à l'animateur et au directeur d'antenne, tu n'auras qu'à passer lundi vers 17h45". Le fameux lundi, je quitte les cours et enfourche mon scooter pour me rendre au studio d'RJFM. Je n'avais pas encore vu de studio de radio de ma vie. C'est déjà un vrai bonheur. J'arrive sur place, je pousse la porte, retiens mon souffle :"Bonjour, je suis Julien, vous m'aviez dit de passer aujourd'hui". On me présente l'animateur : " Voilà, c'est DOEUF. " Premier contact plutôt froid. Il ne parle pas beaucoup, semble faire la gueule. Il me regarde bizarrement. J'ai presque l'impression de gêner. Il m'explique quand même le contenu de l'émission, les rubriques, me montre ce qu'il a préparé :"Bon voilà, on va se dépêcher on a l'antenne dans 5 minutes, tu veux voir le studio?" NON !!! C’est pas POSSIBLE !!! Il a dit "on a antenne". Je vais parler à la radio, mais c'était pas prévu?! La panique m'envahit. Je découvre le studio, je m'assoie derrière le micro, DOEUF me tend une fiche et me dit rapidement :"Il faut te trouver un nom de radio." Je m'appellerai JR pour la première émission.

Lumière rouge, micros branchés, c'est parti :"Heu, oui... Bonjour aux auditeurs... heu... oui... heu..". Fin de l'intervention. J'ai les jambes qui tremble, la voix aussi, je transpire... c'est la panique. Pendant le disque, DOEUF me rassure : "Arrête de trembler, imagine qu'il n'y a que nous et personne d'autre." C'est reparti, plusieurs interventions, mais que des "heu... heu...". Au bout d'une heure le cauchemar se termine. Je n'en peu plus je suis vidé. DOEUF me dit :" Alors ça t'as plu ?". Sensation étrange... Je suis effrayé, mais heureux d'avoir mis un pied dans mon rêve. Mais une question me trotte dans la tête :"Suis-je fais pour faire de la radio? je n'ai pas l'impression d'avoir fait l'affaire" (et c'était le cas...) Malgré tout, DOEUF me propose de revenir la semaine suivante, on s'échange nos numéros de téléphones. Il me demande de le recontacter dans la semaine et de préparer quelques rubriques pour la prochaine émission. Je quitte la radio, je bondis sur mon scooter et file chez moi. Mon frère me dit :"Je t'es écouté, c'est génial". Je sais au fond de moi que c'était nul mais je me jure de faire le maximum pour m'améliorer et poursuivre ce rêve le plus longtemps possible.

Après deux émissions, une certaine complicité commence à se créer avec DOEUF, le type froid du début change complètement, je pense même qu'une amitié commence à naître. Je ne me trompe guère (cette amitié est toujours d'actualité plus de 10 ans après). JR... JR... C’est nul comme nom d'animateur radio. Après de longues recherches JR deviendra BRAD et ne changera pas de nom (enfin presque...).

C'est une histoire avec la radio et RJFM qui durera plus de 10 ans et qui continue toujours...